mardi 1 novembre 2016

Guerre - Vladimir Kozlov

Comment ne pas être immanquablement titillé par un roman d'un auteur russe qui partage son prénom avec Poutine, qui est traduit par Thierry Marignac, dans une collection aux consonances éthyliques et qui brosse le portrait d'une post-modernité où la violence se cherche un sens et un héritage pour ne pas sombre dans le néant d'une non-existence ?

Guerre, de Vladimir Kozlov, La Manufacture de Livres.

Aucun commentaire: